jeudi

Larmes à dOs..


Dans le ciel embrumé
la lune est reine

dans tes yeux embués
ruisselle ta peine

Quelques souvenirs, une photo, un parfum
Que te reste-t-il de cette page qui se tourne

Encore un soupire qui ne calme pas ton chagrin
et tes bras qui se referment encore dans le vide



Tu voudrais crier mais ta gorge est bloquée
Tu voudrais parler mais sans voir personne

Tu voudrais sourire mais tes lèvres sont crispées
Tu voudrais ne plus y penser
mais dans ta tête son nom résonne

2 commentaires:

Framboise a dit…

C'est vraiment joli..le dessin est comme j'imagine un dessin magnifique que je voudrai faire sans y parvenir. Ce dessin je crois l'avoir rêvé, moins certains détails qui appartiennent à ton imaginaire. Les grandes oreilles que je trouvent adorables, le chapeau étrange et amusant.
Dans mon imaginaire, sur les genoux de cette jeune fille, changée en lutine par ton crayon, il y a une fée minuscule et scintillante, qui éclaire le paysage plus sombre et le visage de la jeune fée en pleurs.

*encore des mots...et toujours. Je suis une grande bavarde, à l'écrit c'est souvent pareil...dommage pour toi!^^*

- Manior - a dit…

Non, *tant mieux*!

C'est super intéressant et important d'avoir des retours sur son travail. De savoir ce que les autres en pensent, ce que ça inspire,...

Je suis toujours heureux de te lire sur mon blog! (sur le tien aussi!)