vendredi

Attente amère..


Allongée
tu attends
tu attends la vie
Tu rêves que demain sera mieux

Comme coulent les secondes pleure ton cœur
attristé par ce présent qui t'éloigne d'avant-hier

Comme chutent les feuilles, tu es doucement tombée
amoureuse d'un été qui n'a fait que passer, et s'envoler

Le blues mélancolique de ton âme émiette ta journée
comme un oiseau en cage qui cherche à voir le ciel

Encombrée des nuages noirs de tes amères pensées
tu ne sais plus où voler, ni même où te poser, où te reposer


Tu ne peux pas empêcher les nuages
de passer au-dessus de toi
mais tu peux, toi, ne pas rester dessous,
et marcher vers ailleurs
vers un monde meilleur...


* * * * *

Bon, OK, ma photo d'encres n'a rien à voir avec ces quelques lignes, mais je l'aime bien, et je n'avais rien d'autre sous la main, alors...why not! Merci pour l'accueil que vous avez fait à ma petite histoire rouge! J'en essaierais d'autres si mon cœur est assez inspiré...

3 commentaires:

Nymphalis a dit…

J'aime bien... bien bien bien !

- Manior - a dit…

merci...merci merci merci !

Nymphalis a dit…

J'allais te remettre un commentaire pour te dire que c'était touchant et que ça me plaisait, mais apparement je t'ai déjà dit que j'aimais bien, mais deux compliments valent mieux qu'un !