mardi

Nuit nOire, lune blanche..


Regarde la lune qui blanchi la nuit
Si proche et pourtant si loin
Il est tard, il est l'heure où tout fini..

La nuit t'entoure et te berce de ses bras immenses
elle entraine toutes tes pensées dans une folle danse

Au fond de toi, tu envies ce calme extérieur
ton âme en émoi chamboule ton être intérieur

La nuit est calme, la lune est sereine
tu as envie de crier, mais tu n'oses pas!

Laisse l'écho de tes peines
s'enfuir dans le froid



Pourquoi as-t-il fallut que je présente cette scène comme quelque chose de négatif et triste, alors que ça aurait pu être juste un moment de bonheur calme sur un toit... Je ne sais pas, c'est comme ça!!

En tous cas, voici un peu de neuf, quelques cases à l'aquarelle, pour cette fin de long WE!!


5 commentaires:

Laure a dit…

Très sympa le traitement de l'image ! Tout comme le texte qui va avec !

Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu les dernières lignes de ton article, mais en fait je trouve que l'image fait plutôt mélancolique ou paisible !

Nymphalis a dit…

Je trouve qu'on peut vraiment hésiter entre les deux émotions. Peut-être que la deuxième image est un peu moins mélancolique, ce qui crée l'hésitation. Dans tout les cas c'est très joliement écrit (comme d'habitude !).

Manior.. a dit…

Laure -> Merci!

Nymphalis -> Merci aussi!!

Framboise a dit…

C'est trés joli. Je croirais sentir le froid de l'air, l'humidité douce de la nuit, ce moment paisible et mélancolique que l'obscurité délite...
Bravo.

Manior.. a dit…

Merci..